Prendre le temps : c’est le principal sujet de cet article. Mais commençons pas le début…

Tout a commencé comme une petite aventure comme on les aime : la phase de discussion avec les amis, la phase de réflexion à deux, le brainstorming sur le nom (ce qui nous a pris un sacré temps !), le choix des thématiques à aborder et les premiers essais sur Blogspot. Tout allait bien jusqu’à ce qu’on soit au bord de l’abandon de ce lieu de partage.

De l’excitation aux premières complications.

Se lancer dans un blog, c’est toujours excitant. L’effet projet, nouveauté, plaisir de partager et de découvrir nos « semblables ». À peine lancés dans la création qu’on pense déjà à prévenir nos proches avec un teasing sur une page Facebook fraîchement créée. Les premiers avis tombent, ils sont motivants et nous poussent à avancer.

C’est vraiment une phase intéressante, un peu comme une levée de fonds dans une start-up ! La liste des articles s’allonge sur nos brouillons, dans nos carnets de voyages, dans nos applications mobiles de notes… Dans le CMS, les premiers titres sont écrits, les premiers paragraphes, et tout reste en brouillon jusqu’au moment où nous serons prêts à lancer officiellement notre petit projet à deux.

Mais déjà, sans qu’on s’en rende compte, les complications ont commencé : on accumule les sujets en pensant à la « mise en scène » du lancement du blog. On passe beaucoup de temps sur la forme, et pas assez sur le fond. On commence à se pencher sur les blogs SEO histoire de se préparer pour plus tard.

Voilà, on mélange tout.

Ce ne sont pas les contenus qui nous manquent.

Et pourtant, on lance quand-même le blog avec les premiers articles. Malgré l’envie de faire les choses bien, on essaye de rester le plus naturel possible dans nos textes, dans nos photos.

Parce que des contenus, on en a beaucoup. Après 10 ans de vie à deux, on a pas mal bougé, on aime la photo depuis toujours et on a déjà un disque dur plein de souvenirs.

L’écriture, elle, vient facilement accompagner nos images, et pour le coup lorsqu’on écrit on ne pense même plus au référencement. Ça valait le coup de passer du temps dessus 😂

Les semaines passent et les articles s’enchaînent à un rythme plutôt lent, mais régulier. On essaye de découper nos récits pour pouvoir éviter les articles fourre-tout, et pouvoir intégrer le maximum de photos qui nous tiennent à coeur de partager. Très vite, on passe beaucoup de temps sur tout ça. Surtout Alexis, qui continue de faire évoluer les templates du Blogspot en s’arrachant quelques cheveux au passage. (C’est le moment où on passe sur WordPress 😂).

Mais le travail porte ses fruits : nous continuons d’avoir des avis positifs de nos proches, qui n’hésitent pas à venir à commenter nos publications, des personnes que nous ne connaissons pas viennent petit à petit lire et laisser un avis sur nos articles.

On rentre dans la blogosphère voyages et lifestyle, cible des marques.

À partir de là, notre blog est inscrit dans une liste de contacts qu’utilisent les marques et les agences pour envoyer des propositions d’articles, de tests produits, etc. C’est une étape importante que nous avions anticipée puisque nous travaillons tous les deux dans ce milieu dans la vie pro. C’est aussi une étape que beaucoup de blogueurs souhaitent atteindre et ça se comprend : la reconnaissance d’un contenu de qualité qui pourrait faire l’objet de publications privilégiées, de tests produits, voire de rémunération.

Nous recevons désormais des centaines de mails d’agences et de marques. Tous les blogueurs diront la même chose : on ne lit que 10% de ces mails, la plupart n’étant pas du tout personnalisée. Mais on adore, on reçoit des propositions intéressantes, des invitations, c’est super valorisant.

À partir de ce moment, on commence à accumuler du retard dans nos articles. Les idées sont toujours là, mais les dossiers de nos photos s’enchaînent sur l’ordinateur sans jamais être retouchées, notre boîte mail voir ses notifications augmenter de façon impressionnante, le trafic commence à réduire. Bref, plusieurs facteurs qui montrent que nous sommes de moins en moins investis sur From There, We Were.

Le paradoxe du « besoin de s’évader ».

Parallèlement, nous continuons de penser aux prochains articles et à l’évolution de notre blog. Cette situation paradoxale, bon nombre de blogueurs la connaissent. Tenir un blog demande beaucoup d’investissement, de temps et parfois même un peu d’argent.

Petit à petit, on a abandonné une bonne partie de notre activité pour ne rester que sur celle qui en demandait le moins, car moins chronophage, moins time-consuming (comme on dit) : notre compte Instagram. Nous publions régulièrement, nous serial-likons les photos des comptes que l’on suit et postons des commentaires de temps en temps. Notre besoin de nous évader s’assouvit donc comme ça : en scrollant sur le feed Instagram et en flânant sur quelques hashtags. Et c’est fort dommage.

À côté, on lit des livres, des magazines… C’est super, mais on passe complètement à côté de notre blog.

Et pourtant…

Pourtant, c’est bien avec lui que nous voulons nous évader. Car c’était la base de ce projet à deux : partager nos voyages, nos visites, nos envies et nos petites aventures du quotidien. Les publier, c’était nous replonger dedans. En discuter, les revoir, c’était nous projeter sur de nouvelles aventures et même pourquoi pas refaire à nouveau les précédentes.

Prendre le temps… De ne rien faire.

On lit partout « prendre le temps », « être en pleine conscience », etc. Aujourd’hui, on prend le temps de ne rien faire, c’est à dire de nous reposer, de nous promener, de continuer à photographier nos moments de vie, nos petites aventures.

On prend surtout le temps de vivre nos premiers mois avec notre petite Rose, qui est l’aventure la plus merveilleuse que l’on soit en train de vivre, et source d’incroyables inspirations.

On prend le temps de continuer à penser à vous, qui nous avez suivi et lus depuis le début.

On prend le temps de penser à ce que deviendra ce blog.

Alors, on en est là.

Nous avons longuement discuté du blog, entre nous et autour de nous. Beaucoup nous ont demandé de ne pas arrêter, de continuer à écrire, à publier nos photos (merci pour vos petits mots d’encouragements 💚). Nous en sommes au point où nous voulons relancer l’écriture : nous pensons également à revenir sur un blog plus classique visuellement, plus simple pour lire. Nous sommes vraiment preneurs de vos commentaires et de vos envies sur ce la forme que le blog peut avoir. On reprend les choses en main, la volonté est là, mais il n’est pas toujours facile de prendre le temps de les faire. On espère juste qu’on tiendra dans le temps 😉

F&A

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 thoughts on “Pourquoi nous n’écrivons plus sur notre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *